25 décembre 2008

Regards Palestiniens IV à la Cinémathèque québécoise

Cinémathèque québécoise,
Salle Fernand-Séguin
http://www.cinematheque.qc.ca
billets: 7$ (étudiants, ainés 6$)
335, boul. de Maisonneuve est - Métro Berri-UQAM
t. 514 842-9763

Vendredi 16 janvier 2009 à 19h00

"La Couleur des olives", de Carolina Rivas et Daoud Sarhandi, Palestine/Mexique, 97 min., v.o. arabe avec s.-t. français

Comme beaucoup de familles palestiniennes, les Amer vivent encerclés par le mur ; leur vie quotidienne est surplombée par des clôtures électriques, des serrures et un pullulement constant de soldats en armes. Une caméra sensible révèle l'univers intime de chacun des huit membres de la famille, avec les combats qu'ils mènent chaque jour et avec les petits riens qui les soutiennent, les amitiés scolaires, les oliviers, leurs deux petits ânes. Il s'agit de la vie inconnue du peuple palestinien, et d'une réflexion sur les effets de la ségrégation raciale, sur la signification des frontières et sur l'absurdité de la guerre.

précédé de "Un jour en Palestine", de Mary Ellen Davis, José Garcia-Lozano et Will Eizlini, Québec/Canada, 5 min., sans dialogue

Scènes de la vie quotidienne dans les Territoires occupés palestiniens, filmées dans le style du cinéma-maison des années 1960, où flotte une impression d'irréalité. Mais au lieu d'une journée à la plage ou sur l'herbe : un mur, un olivier, un bulldozer, des soldats.

Vendredi 23 janvier 2009 à 19h00

"Alsateh" (The Roof), de Kamal Aljafari, Palestine/Allemagne, 63 min., v.o. arabe avec s.-t. anglais

Un homme retourne sur sa terre natale, celle de ses parents, autrefois la Palestine, aujourd'hui Israël. Il cherche dans les vies et les espaces interrompus une signification aux notions de lieu et de récit. Son voyage est moins une quête de souvenirs qu'une tentative de reconquérir le présent, à partir de ses fragments. Ayant pour cadre l'histoire inachevée de sa famille, "Le Toit" est une œuvre refusant les stratégies spectaculaires du journalisme et la logique de victimisation.

précédé de "Roads through Palestine", de Brett Story et Stefan Christoff, Québec/Canada, 17 min., sans dialogue

Un voyage cinématographique sur les routes de l’occupation et de la résistance en Cisjordanie.



18 septembre 2008

Première canadienne de 'Le Sel de la mer'

"Le cinéma peut beaucoup en Palestine. De plein de manières. Il y a tant d’histoires, tant de choses... Nous avons été réduits à l’invisibilité toutes nos vies, peu de gens le savent, tant de choses ont été interdites, nos livres, nos voix ont été tues, dans les années 1970, 1980, nos écrivains, tous nos artistes ont été assassinés… Alors il y a ce silence imposé qui a duré et qui dure encore, et le cinéma est juste un moyen différent de s’exprimer. Chaque film palestinien qui se tourne est un miracle selon moi." - Anne-Marie Jacir, réalisatrice de 'Le Sel de la mer', interview accordé à Alain Gresh (Nouvelles d'Orient - blog du Monde Diplomatique - 23 mai 2008)

Première canadienne de 'Le Sel de la mer' le 25 octobre 2008, Toronto Palestine Film Festival

17 avril 2008

Regards Palestiniens 3e édition

Le 15 mai 2008, 17h00 - 19h00 - 21h00
REGARDS PALESTINIENS 3e édition
Cinéma du Parc, 3575 Avenue du Parc

Une soirée de films palestiniens pour commémorer 60 ans depuis Al-Naqba - la catastrophe de la dépossession créée par la création de l'État d'Israël - et célébrer la voix palestinienne.

1947-1948: les forces sionistes provoquent l'exode de 750,000 Palestiniens, expulsés de leurs maisons et de leurs villages. Le 15 mai a été choisi pour commémorer cette tragédie.

2008: 5 millions de Palestiniens vivent dispersés à travers le monde et veulent la reconnaissance de leur droit de retour. 4 millions vivent sous la brutalité de l'occupation israélienne en Cisjordanie et un état de siège permanent à Gaza. Et plus d’un million vit en Israël comme citoyens de second ordre.

Des réalisateurs palestiniens vivant en exil ou sous l'occupation évoquent l'histoire et la réalité dans d'excellents films, dont certains ont récolté des prix.

17h00 / 5:00 (séance 94 min.)

Beyond Blue and Grey
Canada/États-Unis/Palestine 2008, Jessica Habie, Nirah Shirazipour, 11 min.
www.beyondblueandgrayfilms.com
(v.o. anglaise et arabe avec s.-t. anglais/Original English and Arabic version with English s.-t.)
Portraits de la créativité palestinienne sous l'emprise de l'occupation: les courants esthétiques suivent un itinéraire historique.

Coming Back
Palestine 2003, Ahmad Habash, 6:20 min.
(sans dialogue / no dialogue)
Les oiseau migrateurs s'en vont, mais ils reviennent tous vers la chaleur de la terre ancestrale.

Testimonies from the Nakba Archive
Liban/États-Unis 2008, Diana Allan, Mahmoud Zeidan, 25 min.
www.nakba-archive.org
(v.o. arabe avec s.-t. anglais/Original Arabic version with English s.-t.)
Depuis 2002, l'archive de la Naqba accumule plus de 450 témoignages filmés de Palestiniens réfugiés au Liban témoins oculaires des événements de 1948. Cette collection reconstruit, à partir de souvenirs personnels, la vie des Palestiniens avant 1948 et les faits qui ont entourés les expulsions.

Pasolini pa* Palestine
Palestine/États-Unis 2006, Ayreen Anastas, 51 min.
(v.o. arabe avec s.-t. anglais/Original Arabic version with English s.-t.)
1964: Parti en quête de sites de tournage pour "L'Évangile selon Saint Matthieu", le réalisateur italien Pier Paolo Pasolini parcourt la Terre sainte et en souligne la beauté et les contradictions, sous forme de dialogue avec le prêtre Don Andrea Carraro. Le matériel tourné deviendra "Repérages en Palestine". Vingt-cinq ans plus tard, une cinéaste d'origine palestienne refait le même parcours, pas à pas, plan par plan. C'est à la fois le même et un tout autre film.

19h00 / 7:00 (séance 90 min.)

Deir Yassin Remembered
Canada 2006, b. h. Yael, 28 min., in English
www.bhyael.com
(v.o. anglaise et arabe avec s.-t. anglais/Original English and Arabic version with English s.-t.)
Dans ce troisième volet de sa Trilogie palestinienne, qui illustre des projets de solidarité par différents procédés, Yael évoque les répercussions fondamentales du massacre de Deir Yassine en 1948, qui aboutissent à la dépossessions des Palestiniens, et elle fait appel au devoir de mémoire.

Leila Khaled
Suède 2007, Lina Makboul, 62 min.
www.leilakhaled.com
(v.o. suédoise et arabe avec s.-t. anglais/Original Swedish and Arabic version with English s.-t.)
Leila Khaled fut la première femme à détourner un avion en 1969 et devint ainsi une célébrité dans le monde entier et une héroïne pour de nombreux Palestiniens. Trente-cinq ans plus tard, une jeune Suédo-Palestinienne lui rend visite et la filme dans sa maison à Amman. Une réflexion sur le mouvement de libération des Palestiniens à travers l'histoire.

21h00 / 9:00 (séance 96 min.)

Sons of Eilaboun
Allemagne-Palestine 2008, Hisham Zreiq, 23:44 min.
www.sonsofeilaboun.com
(v.o. arabe avec s.-t. anglais/Original Arabic version with English s.-t.)
Le 30 octobre 1948, l'armée israélienne envahit le village de Eilaboun, dans le nord de la Galilée. Les résidents, qui se sont réfugiés dans les deux églises, sont conduits hors du village jusqu'à la frontière libanaise, sauf 19 hommes qui sont exécutés. Le village est ensuite pillé et saccagé. Cette histoire s'est répétée des centaines de fois à travers la terre qui allait s'appeller Israël. Les survivants se souviennent et racontent.

Reste tranquille
Palestine-France 2006, Sameh Zoabi, 18:27 min.
(v.o. arabe avec s.-t. français/Original Arabic version with French s.-t.)
Un garçon et son père font le voyage de retour vers la ville de Nazareth. Ce qui aurait pu être une simple excursion en auto devient un trajet miné par des tensions politiques au sein d'une réalité militarisée, où se joue une lutte entre un père complaisant et un fils entêté.

A Palestinian Journey
Royaume-Uni/Palestine 2006, Osama Qashoo, 54 min.
(My Dear Olive Tree, Inside Outside, No Choice Basis)
(v.o. arabe avec s.-t. anglais/Original Arabic version with English s.-t.)
Un documentaire en trois volets qui retrace le trajet d'un jeune cinéaste, de la Palestine à son exil à Londres. Dans les oliveraies de la Cisjordanie, les bulldozers israéliens détruisent les arbres sous la protection de l’armée israélienne, malgré les efforts de résistance pacifique des Palestiniens. À Londres, une famille de réfugiés rejette la pénible condition de l'exil tout en célébrant ses origines. Le cinéaste lui-même tombe au piège d’une réalité dominée par l'absence de choix.

Une initiative de:
Tadamon Montreal! http://tadamon.resist.ca
Coalition contre l'apartheid israélien http://www.caiaweb.org
Coalition pour la justice et la paix en Palestine http://cjpp.org

entrée 10$
7,50$ étudiants et âge d'or / 7,50$ avant 18h00 / 6$ avec cinécarte (8 films pour 48$)

PS: Plus tard cette année, nous avons l’intention d’inviter Mohammed Omer, journaliste, photographe et résident de Rafah, qui mettra en lumière la situation à Gaza et parlera de son propre travail, dans le cadre d’une conférence et présentation audio-visuelle (date et lieu à déterminer): http://rafah.virtualactivism.net/news/todaymain.htm

30 avril 2008

Regards Palestiniens 2e édition

Lors de la 2e édition de REGARDS PALESTINIENS, du 10 au 12 avril 2008 à la Cinémathèque québécoise, nous avons eu le privilège de compter sur la présence de Mohammed Bakri, réalisateur et acteur palestinien, qui est venu de Galilée pour présenter ses trois documentaires (1948; Jénine, Jénine; Depuis que tu es parti) et le film dramatique ‘Private’ signé par l'Italien Saverio Costanzo, dans lequel Bakri joue le rôle principal. Cet événement a reçu le soutien de la Cinémathèque québécoise, le Département de littérature comparée (Université de Montréal), Mel Hoppenheim School of Cinema (Concordia University), l’Institut d'études islamiques (McGill University) et l’Istituto italiano di cultura.

Détails: http://cinematheque.qc.ca

À propos du procès intenté contre Mohammed Bakri par cinq soldats israéliens, consulter: http://defendmohammadbakri.org

Le site officiel de Mohammed Bakri: http://www.mohammadbakri.com

17 avril 2008

20 mars 2008

Première édition de Regards Palestiniens


La 1ère édition de REGARDS PALESTINIENS, tenue le 29 novembre 2007, journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, au Cinéma du Parc, fut un succès, avec un public de 250 personnes. C'était une initiative de Tadamon, Coalition pour la justice et la paix en Palestine et CAIA, avec l'appui de: NFB Citizenshift, Alternatives, FNEEQ, Fondation canado-palestinienne du Québec, CJPME, Aide médicale pour la Palestine.

http://tadamon.resist.ca/index.php/post/955/lang-pref/fr

Novembre 2007